Espace Vital Romarin

Espace Vital Romarin

Raifort

raifort pl.jpg

raifort lé.jpg

 

Nom biologique : Armoracia rusticana

Famille : Brassicaceae

Noms communs: Raifort sauvage, cranson, moutarde des Allemands, cran de Bretagne, radis de cheval, herbe aux cuillers, herbe au scorbut.

 

Description morphologique 

Le Raifort (Armoracia rusticana) est une plante herbacée vivace, rigoureuse, glabre dans toutes ses parties,  de la famille des Brassicacées, cultivée pour sa racine à usage condimentaire. Et dégage une très forte odeur. Les feuilles sont, basales, très grandes, jusqu'à 40-50 cm de long. les Tiges florales sont de 60 cm de haut environ, rameuses vers le haut, sillonnées et creuses, oblongues, dentées à long pétiole, portant de petites fleurs blanches ou jaune poussin, généralement stériles, regroupées en grappes.  Les tiges n'apparaissent pas tous les ans.

Les fruits sont de petites silicules globuleuses (gousses), charnues, divisées, de couleur jaune brunâtre à l'extérieur et blanche dedans, généralement stériles et sont portés par un long pédoncule.
Le goût piquant de ses racines moulues en fait un condiment très prisé en cuisine.

 

Habitat et répartition 

Le raifort est une espèce, Largement naturalisée partout. Il aime se développer dans les buissons humides, le long des cours d'eau ou à proximité des villages. Très faciles à cultiver, il  demande un sol frais, profond, bien fumé ou riche en humus. Les morceaux de racine à planter devraient avoir 1 cm à 2 cm de diamètre et 20 cm de longueur.

 

Principes actifs

Riche en protéines et en vitamine C (1,5 fois plus concentrée que dans le citron), la racine de raifort est un puissant antiscorbutique: il est vrai qu'elle renferme des composants proches de la moutarde! Elle renferme des flavonoïdes (anti-oxydants.

De même, elle contient des sels minéraux (calcium, sodium, potassium, phosphore, magnésium, soufre), des oligo-éléments (fer, cuivre), des acides (chlorhydrique, phosphatique, carbonique, sulfurique), des vitamines ( B2, B3 et B6), Glucosinolate, myrosinase, sinigrine et des huiles essentielles. 

 

Glucosinolates:

Ces composés se retrouvent principalement dans les crucifères. Les glucosinolates sont biologiquement inactifs, mais lorsque l’aliment subit des dommages physiques (par exemple lorsqu’on le coupe, l’écrase, le mastique), ils entrent en contact avec un enzyme (la myrosinase) et se transforment alors en molécules actives telles que les isothiocyanates qui sont inhibiteurs de la prolifération des cellules cancéreuses, de même ils ont une action anti-plaquettaire, anti-inflammatoire .

 

Valeur nutritive pour 100 g 
Énergie  :  69,6 kcal ;
                  292 kJ;
Protéines : 3,96 g; 
Glucides : 9,54 g;
dont Sucres : 7,99 g; 

Eau : 78,8 g ;
Fibres : 5,4 g ;
Lipides : 0,53 g; 
dont Acide Gras saturés : 0,0905 g,
- dont Acide laurique : 0,00185 g,
- dont Acide myristique : 0,000462 g, 
- dont Acide palmitique : 0,0743 g, 
- dont Acide stéarique : 0,0138 g,
dont Acide Gras monoinsaturés : 0,0896 g,
dont Acide Gras polyinsaturés : 0,329 g, 
dont Acides Gras Oméga 3 : 0,228 g,
- dont Acide alpha-linolénique / ALA : 0,228 g,  
dont Acides Gras Oméga 6 :  0,101 g, 
- dont Acide linoléique : 0,101 g,
dont Acides Gras Oméga 9 : 0,062 g, 
- dont Acide oléique : 0,062 g, 

 

Minéraux et oligo-éléments
Magnésium : 29.7 mg;
Phosphore : 61.5 mg; 
Potassium : 344 mg; 
Calcium : 86.6 mg; 
Manganèse : 0,293 mg; 
Fer : 1,24 mg; 
Cuivre : 0,144 mg; 
Zinc : 1,12 mg; 
Sélénium : 0,2 µg; 
Iode:  0,9 µg; 

Sodium :113 mg; 
soit équivalence en Sel : 284,76 mg 


Vitamines
Vitamine A - Beta-Carotène : 6 µg; 
Vitamine K1 : 1,3 µg;

Vitamine C / acide ascorbique : 97,3 mg; 
Vitamine B1 / thiamine : 0,0693 mg; 
Vitamine B2 / riboflavine : 0,0813 mg; 
Vitamine B3 / PP niacine : 0,495 mg; 
Vitamine B5 / acide pantothénique : 0,093 mg; 
Vitamine B6 / pyridoxine : 0,144 mg; 
Vitamine B9 / acide folique : 57 µg; 

Propriétés 

Anti-scorbut, anti-bactérien, anti-fongique, anti-oxydant, anti-cancéreux, antalgique, anti-inflammatoire, amincissant, diurétique, dépuratif, de même, il :

- Améliore le processus digestif en stimulant la sécrétion du suc gastrique et intestinal et des enzymes pancréatiques;

- Réduit les gaz intestinaux,  contribue à la digestion des lipides;

- Régénère la flore intestinales;

- Décongestionne le foie, tonifie le cœur et active la circulation sanguine. 

- Stimuler le métabolisme;

- Combattre la fatigue, tonifiant;

- Stimule le système immunitaire et combat les infections virales;

- Est expectorant efficace : décongestionne les sinus et les bronches, apaise l'asthme et les catarrhes. 

 

Indications

- Sinusite,  bronchite,  tuberculose, grippe, troubles respiratoires, amygdalite;

- Dysenterie,  salmonellose;

- Troubles digestifs: ;

- Infection des voies urinaires, rétention urinaire, œdème, goutte;

- Rhumatismes et douleurs articulaires, sciatique, arthrose, arthrite, engelures;

- Scorbut, gencives saignantes, fièvre;

- Prévention des cancers;

- Fatigue, convalescence, anémie asthénie;

- Mauvaise haleine;

- Perte du poids, obésité;

- Usage culinaire.

  

Préparation et médication 

Condiment culinaire: La racine de raifort râpée est utilisée en condiment, comme substitut à la moutarde. Elle a une saveur très forte, piquante et poivrée, due à la présence de deux glucosinolates, la sinigrine et la gluconasturtiine. Contrairement à d'autres condiments comme le piment ou la moutarde, l'effet piquant disparaît entre chaque bouchée.

 

En cataplasme de racines râpées: réduit les rhumatismes et les douleurs articulaires. Calme les démangeaisons liées aux piqûres d'insectes.

En infusion: Le raifort est utilisé en infusion pour traiter les troubles digestifs ou circulatoires et en gargarismes, contre la mauvaise haleine.

En sirop en infusion en teinture mère: Pour résoudre les problèmes de congestion et d'infection, le raifort se présente

en sirop, en infusion ou en teinture mère.

En pâte (mélange de racines séchées et d'eau):  Pour calmer les démangeaisons des piqûres d'insectes.

- Racine fraîche râpée ou séchée : pas plus de 20 g par jour.

- En teinture mère : de 3 à 4 g de poids sec équivalent, par jour.

- En sirop : 2 g de racine râpée par jour.

- En infusion : 2 g de racines dans une tasse d'eau chaude, trois fois par jour.

 

Recette pour une perte de poids rapide :

Ingrédients

• 125 g de raifort

• 4 citrons

• 2 cm de gingembre frais

• 3 cuillères à soupe de miel d'abeilles

• 2 cuillères à soupe de cannelle en poudre 

Préparation

Broyez le raifort et le gingembre dans un mixeur. Ensuite, pressez les citrons et ajoutez le jus au mélange. Mixez pendant 1 minute. Ajoutez la cannelle et le miel et mélangez jusqu’à obtenir un sirop.

Versez le mélange dans un bocal en verre pour une meilleure conservation, et prenez une cuillère à soupe de ce remède deux fois par jour, avant les repas ou les exercices. La cure doit durer 3 semaines.

 

Interactions avec des plantes médicinales

Il est préférable d'éviter l'association avec certaines plantes présentant des propriétés anticoagulantes, comme l'angélique, le curcuma, l'ail, le clou de girofle, le gingembre, le ginseng asiatique, le ginkgo biloba , la sauge rouge et le trèfle des prés.

 

Interactions avec des médicaments

Il convient d'éviter d'associer le raifort avec certains médicaments, pour ne pas en modifier les effets. Il s'agit des anti-inflammatoires non stéroïdiens (naproxène, ibuprofène), des suppléments d'hormone thyroïdienne (lévothyroxine, par exemple), des hypotenseurs, des antiplaquettaires, de l'aspirine, des diurétiques (hydrochlorothiazide, furosémide), des médicaments employés en chimiothérapie.

 

En suppléments alimentaires

 En doses thérapeutiques le raifort est contre indiqué:

- Chez les sujets présentant une allergie aux sulfites ou une hypersensibilité connue au raifort et à ses ingrédients.
- Chez les femmes enceintes ou qui allaitent, car les glucosinolates, pouvant être excrétés dans le lait maternel ou le placenta, présenteraient alors un risque de toxicité.

- Chez les les personnes ayant : une hypothyroïdie; ulcère d’estomac ou intestinaux; reflux d’acidité; troubles rénaux; en cas de consommation d’anti-acides ou de préparations thyroïdiennes.

 

De même, il peut causer: 

Une irritation de l'estomac, de l'œsophage et des voies urinaires, troubles gastro-intestinaux, nausées et vomissements et irritation de la bouche et du pharynx.  

 

 

 

 

 

 

Sources:

Source des données nutritionnelles : Table de composition nutritionnelle des aliments Ciqual 2013 - 2013 - Licence Ouverte (data.gouv.fr)

 

200 plantes qui vous veulent du bien
De Carole Minker
Editions Larousse 2013

Guide de la phytothérapie
Du Dr Jörg Grûnwald et Christof Jancke
Editions Marabout 2004

Petit Larousse des plantes médicinales
De Gérard Debuigne et François Couplan
Editions Larousse 2009



08/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour