Espace Vital Romarin

Espace Vital Romarin

Muguet

Muguet.jpg 

 

Nom biologique : convallaria majalis

Famille : liliaceae

 

Le muguet ne porte pas toujours bonheur, et il peut même devenir un cauchemar. Et pour finir, vous pouvez toujours offrir des violettes, ça se mange et c’est très bon.

 

Description morphologique 

Le muguet (convallaria majalis) est une plante vivace, envahissante, tapissante qui se multiplie grâce à son rhizome traçant. On l'apprécie pour ses clochettes blanches suspendues autour d'une hampe au milieu de longues feuilles vertes. Chaque brin de muguet (ou hampe) est entouré de deux feuilles de 10 à 20 cm de haut. La tige n'est jamais ramifiée. Les fleurs sont toutes disposées en grappe du même côté de la hampe à raison de 20 clochettes maximum par brin dont seule une dizaine s'épanouissent.

La plante commence par une pousse de feuille en mars pour développer aux alentours du 1e mai sa floraison. La fleur est blanche, parfois rosée. Les fleurs dégagent une odeur pénétrante caractéristique très recherchée par les parfumeurs.

Avant floraison, le muguet de mai peut être confondu avec l'ail des ours, ce qui présente un danger pour les amateurs de ce dernier. La distinction peut facilement se faire grâce à l'odeur aillée dégagée par les feuilles froissées de l'ail des ours uniquement, ainsi que par la consistance des feuilles, plus coriaces chez le muguet.

La fructification a lieu de juillet à octobre. Le fruit est une baie sphérique, lisse et rouge vif (orangé quand la maturité n'est pas encore complète.) Un fruit contient 2 à 6 graines.

 

Habitat et répartition 

Cette plante nécessite une température moyenne d'été supérieure à 10 °C, ce qui la rend adaptée même aux régions fraîches du nord de l'Europe. Elle a cependant besoin de la lumière, faute de quoi elle ne fleurit pas. On le trouve à travers tout l'hémisphère Nord dans les régions tempérées fraîches en Asie, en Europe et en Amérique du Nord. Il préfère le sol calcaire et il pousse dans les bois, les haies ainsi que dans les pâturages de montagne (jusqu'à 2 000 m). Elle est cultivée ou subspontanée dans les jardins humides et ombragés où elle forme souvent un tapis lâche.

 

Principes actifs

La plante contient des saponosides (à l'origine des irritations et douleurs digestives) et une vingtaine d'hétérosides cardiotoxiques (dangereux pour le cœur) : convallatoxine, convallatoxol, convaloside…

 

Propriétés 

- Cardio-toxique ;

- Hypertensif ;

- Ralentit le rythme cardiaque ;

- Renforce l’énergie de contraction systolique ;

- Augmente l’excitabilité de la cellule musculaire cardiaque ;

- Irritant de l'épithélium rénal ;

- Diurétique ;

- Irritant de l’appareil digestif ;

- Propriétés pharmacologiques.

  

Préparation et médication 

C'est en parfumerie que le muguet est surtout connu, même s'il y est rarement utilisé sous sa forme naturelle. Dès le xvie siècle, le muguet était un parfum apprécié, notamment des hommes, puisque le terme « muguet » a servi à désigner jusqu'au xixe siècle un jeune homme élégant. Aujourd'hui on l'utilise dans les parfums féminins comme note de cœur, mais sous forme synthétique, le terpinéol (ou terpinol) étant un excellent succédané.
Le muguet est souvent utilisé comme parfum de savon.

 

Toxicité

Malgré son apparence innocente, toutes les parties de la plante sont très toxiques: un stéroïde appelé convallarine a des effets analogues à ceux de la digitaline. Le muguet est classé parmi les plantes à très haute toxicité, une ingestion d'une gorgée d'eau de muguet peut être fatale en quelques minutes. La mort est provoquée par arrêt cardiaque. 

 

Symptômes
Les troubles débutent entre 15 minutes et 6h après l'ingestion, les plus fréquents sont:

-Vomissement associés à une salivation ;

- Diarrhée et parfois hémorragique, accompagnée de douleurs abdominales ;

- Troubles du rythme cardiaque ;

- Troubles nerveux peuvent apparaître : convulsions, mouvements incoordonnés, tremblements;

- Diurèse (augmentation du volume des urines).

Chez l'animal : Les symptômes d'intoxication sont: nausées, vomissements, diarrhée, troubles du rythme cardiaque, augmentation de la diurèse (volume des urines), prostration, convulsions.

Chez les oiseaux : on rencontre habituellement un abattement, une prostration, des régurgitations et de la diarrhée.

 

Prévention

-Il est préférable de supprimer les fleurs une fois qu'elles sont fanées car ses baies rouges, tentantes pour les enfants, présentent un risque particulièrement important. Les baies de muguet, arrivées à maturité ou non, ressemblent à de petits bonbons et sont très attrayantes mais très toxiques. Il est toutefois conseillé d'ôter les fleurs fanées avant qu'elles ne fructifient, surtout quand des enfants sont susceptibles d'avoir accès au jardin..

 

-Il faut simplement prévenir vos enfants que le muguet est poison et le mettre hors de leur portée comme vous le feriez avec un couteau ou des médicaments. Il ne faut pas manger la plante ou la mâchouiller. Et il ne faut pas laisser traîner l’eau souillée par un bouquet de muguet, surtout si c’est un verre.

 

 



02/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour